Étudiants du Foyer Michaël. © Foyer Michaël

Étudiants du Foyer Michaël. © Foyer Michaël

« Donner une nouvelle dimension à son existence »

Cherchant des chemins pour donner une dimension nouvelle à leur existence, certains jeunes adultes veulent acquérir la formation nécessaire pour promouvoir les méthodes novatrices inspirées de l'anthroposophie de Rudolf Steiner dans les domaines tels que la pédagogie et la pédagogie curative, les arts et arts thérapeutiques, l'agriculture bio-dynamique, la médecine. La Fondation Paul Coroze a pour but d'offrir un soutien moral et matériel à ces jeunes, notamment par l'attribution de bourses d'étude.

Simonne Rihouët-Coroze

Simonne Rihouët-Coroze

Paul Coroze

Paul Coroze

Historique

Marquée par sa première rencontre avec Rudolf Steiner en 1913, au cours de laquelle elle perçut la valeur des forces qu'il mettait au service de l'humanité, Simonne Rihouët-Coroze (1892-1982), s'engagea pour le développement de l'anthroposophie en France en tant qu'eurythmiste, conférencière, écrivain et traductrice et présidente de la « Section française de la Société anthroposophique universelle ». En 1966, elle prit l'initiative de créer une fondation au nom de son époux Paul Coroze (1889-1961), docteur en droit, conférencier et homme de lettres qui accompagna de nombreux jeunes dans leur découverte de l'anthroposophie. La Fondation a été reconnue comme établissement d'utilité publique le 17 juillet 1972. Depuis sa création, la Fondation Paul Coroze a aidé plus de 1800 étudiants.

Composé de 12 administrateurs bénévoles, le Conseil de la Fondation se réunit quatre fois par ans pour échanger et prendre les décisions nécessaires à la réalisation des buts de la Fondation. Les réunions se déroulent au siège de la Fondation, au 4 rue de la Grande Chaumière à Paris.